Publié le 29 novembre 2022
Portfolio : NAGA

Portfolio : NAGA

Quand l'art devient sombre et poétique
Art
|
Dessin, Illustration, Street Art, Portfolio

Équipé de pinceaux et de tubes d’acrylique, Naga esquisse son propre monde, qu’il définit comme « instinctif » et qu’il a fait évoluer depuis son enfance. Originaire de la Sarthe, l’artiste aux multiples facettes invente des personnages, tantôt, minces gros, cassés, fracturés, brisés ou encore sans visage. Influencé par les Sainer, Bezt, Seth, Alphonse Mucha ou encore Miss Van, Naga nous emmène dans un univers sensible à la fois sombre et poétique. Rencontre.

Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?
Je m'appelle Naga, j’ai 31 ans et j’habite à Guichen, près de Rennes. Je suis né à Rambouillet et j’ai grandi dans la Sarthe. Je suis venu à Rennes pour mes études en 2010.

« Naga », ce nom vient d’où ?
À l'origine, c'est une mauvaise blague entre copains du collège, qui m'a suivi et qui a presque remplacé mon nom civil ! (rires). Je me suis habitué depuis !

Quel est ton premier souvenir d’ « art urbain » ?
C'est quand un pote m’a montré le travail du collectif Etam Cru quand j'avais 23 ans, j'ai eu un déclic. Avant cela, je ne m’intéressais pas vraiment aux fresques, ni aux graffs ni au Street-Art. Depuis, on peut dire que je suis carrement à fond (rires…) ! 

Et ta première « empreinte » laissée sur un mur ?
Après quelques années à peindre tout seul chez moi, un de mes collègues artiste Mist1guett, m'a invité à faire une exposition dans une galerie à Rennes. Il m'a invité à graffer aussi sur le mur extérieur de cette galerie. C'est là que tout a commencé...


Comment définis-tu ton style ?
Mon univers est vraiment mélancolique, mais poétique aussi, sombre, fragile… J’utilise principalement de la peinture acrylique, et je peins aux pinceaux. Seuls quelques éléments sont dessinés à la bombe.
Dans mes derniers travaux, j'ai choisi de m'orienter vers un travail assez méticuleux et très proche de la photographie, beaucoup plus réaliste. La luminosité et les contrastes sont au coeur de mes tableaux, les rendant sombres et lumineux à la fois. Cette dernière série est moins macabre, moins brute. La nature est omniprésente et l'homme passe au second plan.
 


Quel message souhaites-tu faire passer à travers tes œuvres ? 
Je n’ai pas de message précis ! Mais je vous invite à découvrir ma vision du monde actuel, un monde où la nature reprend ses droits, face à l'Homme qui perd toute rationalité dans un milieu qu'il le fait courir à sa perte. Une vision assez pessimiste, certes, mais avec un fond profond de réalité que j’essaie de dédramatiser tout en poésie. La faune et la flore prennent place au centre de mes oeuvres, autant comme signe de combat que d'apaisement pour l’homme.

Quels sont tes futurs projets ?
En décembre, je particip à 2 expositions collectives à Paris. En 2023, j’expose en Belgique pour une fresque au sein de la galerie bruxelloise d'Art Talk, sur la thématique de la mer et la biodiversité. D'autres projets sont à venir mais attendent d'être validés…
 

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.