Publié le 12 janvier 2023
Babylon de Damien Chazelle : le réalisateur de « La La Land » et « Whiplash » signe un retour fracassant au cinéma
Crédit photo : Paramount Pictures

Babylon de Damien Chazelle : le réalisateur de « La La Land » et « Whiplash » signe un retour fracassant au cinéma

Babylon de Damien Chazelle, en salles le 18 janvier
Cinéma
|
Drame, Historique

De la décadence, de la démesure et de la folie sont au programme de « Babylon ». en cette année 2023 Un casting au top avec Brad Pitt bourré et Margot Robbie au sommet de leur art. Le tout dans un Los Angeles des années 1920. L'immanquable en ce début d’année.

Quelle est l'histoire du film ?

Babylon, c’est trois heures de film et une grosse production de 75 millions d’euros. C’est une ode à l’âge d’or d’Hollywood qui se déroule dans le Los Angeles des années 20. À cette époque, Hollywood est en pleine transition entre le cinéma muet et sonore.

Crédit photo : Paramount Pictures

Babylon c’est surtout le récit d’une ambition démesurée durant une ère de décadence.

L'actrice en herbe Nellie LaRoy, interprétée par Margot Robbie, rêve des plus grands plateaux. Elle part à la conquête de L.A. avec Manny Torres, un assistant de cinéma mexico-américain qui se voit comme future célébrité (joué par le charmant - et inconnu - Diego Calva).

Enfin, on retrouve Brad Pitt dans le rôle de Jack Conrad, gros fêtard et star des films muets. Complètement allumé et en roue libre, Conrad fait forcément penser au « Loup de Wall Street » où Leonardo DiCaprio jouait un courtier en bourse dans les années 80 en proie aux excès les plus fous.

 

L'importance des rôles secondaires dans Babylon

Le film est une chronique de l'ascension et de la chute de plusieurs protagonistes durant cette période de transition.Hollywood a connu une série de changements rapides, aux allures cataclysmiques pour l'époque, dans les années 20.

Crédit photo : Paramount Pictures

Certaines personnes en sont sorties indemnes, mais beaucoup n'ont pas réussi. Dans des termes contemporains, nous appellerions cela une rupture. En s'intéressant de plus près à ce que ces gens ont eu à traverser, on se fait une idée du coût humain qui accompagnait ce genre d'ambition à L.A. » livrait le réalisateur en interview.

Damien Chazelle a soigné les histoires de chaque personnage apparaissant à l’écran : le trompettiste de jazz joué par Jovan Adepo (« When they see us », « The Leftovers »), la chanteuse de cabaret interprétée par Li Jun Li (« Quantico », « Casse-tête chinois », etc.). On retrouve Tobey Maguire en iconique chef de la mafia. (Monsieur Spiderman en personne. Vous l’aurez sûrement vu dans « The Great Gatsby »). Du beau monde réuni.

À l’origine, saviez-vous qu’Emma Stone devait incarner Nellie LaRoy ? Elle a finalement dû renoncer pour des raisons d'emploi du temps (deux tournages se chevauchaient). L’actrice aurait retrouvé Damien Chazelle après la comédie musicale La La Land.

Une aubaine pour Margot Robbie qui a débarqué sur le tournage en juillet 2021. Nul doute que vous la connaissez : elle joue dans « Suicide Squad », « Bombshell » ou encore à l’affiche du film « Amsterdam », sorti depuis peu. Dans Babylon, son personnage est influencé par des stars du cinéma muet comme Jeanne Eagels, Joan Crawford, Alma Rubens et Clara Bow.

L’actrice s'est inspirée de l’histoire vraie de cette dernière pour appréhender le rôle : « Clara Bow a probablement eu la pire enfance dont j'ai entendu parler », confiait-elle en interview, « les parents de Clara n'ont jamais obtenu d'acte de naissance, ils avaient déjà perdu deux enfants, et étaient certains qu'elle ne dépasserait jamais son bas âge. Lorsque j'ai lu cela, le personnage de Nellie a commencé à prendre tout son sens pour moi. J'ai compris qu'elle avait toujours eu l'impression que chaque jour passé sur cette planète lui était compté, et elle se donnait à fond en conséquence. »

Un projet de longue date pour Damien Chazelle

Après le multi-récompensé « Whiplash » sorti en 2013, la comédie musicale 6 fois oscarisée en 2018 pour « La La Land », puis le drame « First Man », Chazelle revient avec une comédie historique.

L’idée de Babylon remonte à bien loin, quinze ans pour être précis. Après des années de recherche et de construction, il présente enfin le scénario à Brad Pitt durant le tournage de « Once Upon a time… in Hollywood ». Le réalisateur de 37 ans à l’époque voulait prendre le temps « d'examiner au microscope les débuts d'une forme d'art et d'une industrie, lorsque toutes deux étaient encore en train de trouver leurs marques. J'aimais l'idée d'observer une société en mutation. »

Dans son cinquième long métrage, il tient Los Angeles comme un personnage à part entière. Il faut dire qu’elle est passée « d'une ville désertique essentiellement rurale au début des années 20 à l'une des plus grandes mégalopoles du monde à la fin de la décennie. » confiait Damien Chazelle. Cette métamorphose est une pièce essentielle, symbole de la folie des grandeurs. Une notion présente à tous les niveaux dans Babylon, tant dans les rêves des personnages, les décors ou dans leur relation à l’argent ou au succès.

Avant le tournage à Los Angeles de juillet à octobre 2021, le réalisateur a fait le choix de tourner en 35mm. Format anamorphique, aussi appelé format cinémascope, qui permet de capturer la ville avec un champ de vision beaucoup plus large, pour un sens du détail jusqu’au bout.

Quoi qu’il en soit, qu’on le trouve complètement barré ou délicieusement allumé, Babylon est à retrouver dans les salles à partir du 18 janvier 2023.

Les articles associés

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.