Publié le 29 avril 2021
Le don de Rachel
Crédit photo : © Éditions Casterman

Le don de Rachel

d’Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg

Bande dessinée

Rachel a un don, médium d’un niveau exceptionnel elle est sollicitée de toutes parts pour ses talents ou, plus tristement, pour divertir la haute société française en cette fin de 19ème. Quel destin l’attend, la célébrité ou l’oubli ?

Son histoire est racontée à travers trois portraits : le sien pour débuter l’album. On y découvre une jeune femme forte, au regard d’acier capable des prédictions les plus insensées. Très vite intronisée dans le cercle des médiums les plus en vogue, Rachel devient une sorte de phénomène que tout le monde veut rencontrer. On lui pose les questions les plus incongrues, on cherche à tout prix à la piéger mais son don exceptionnel ne faillit jamais. Cette faculté lui permet de côtoyer les plus grands de ce monde, surtout pour les divertir. Cette vie folle et l’usage excessif de son don, la fatiguent, lui font se poser bien des questions sur son utilité. 

On quitte Rachel pour suivre les péripéties de Liv, une danoise des années 80 un peu lasse et perplexe qui transpose la vie de Rachel dans un spectacle de danse. Coincée dans ses interrogations à propos de sa mise en scène, elle cherche une révélation, un détail qui relancera son travail dans la bonne direction.

Enfin, nous sommes à Londres à notre époque où toutes ces femmes liées par Rachel vont se retrouver d’une bien jolie manière.

Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg ont aussi un don. Celui de créer des histoires savamment tournées, originales en tout point et narrées de manière habile. Ils ne laissent jamais place à la banalité ni à la médiocrité. Et les illustrations et couleurs captivantes vous harponnent. 

Regardez ces yeux sur la couverture ! Vous êtes foutus, Rachel vous a eus et déjà, hypnotisés par son regard vous parcourez toutes les pages de manière compulsive. 

J’espère que vous serez autant envoûtés que nous par cet album subjuguant et magnifique.

Si le sujet ne vous tente pas, vous pouvez vous reporter sur n’importe laquelle de leurs BD, il n’y a rien à jeter ! Ils ont notamment raconté des épisodes de la vie de Perceval ou Karen Blixen. Leur précédent album Enferme-moi si tu peux était aussi un coup de cœur de l’équipe et proposait des portraits d’artistes de l’art brut. Laissez-vous tenter par l’un ou l’autre de ces albums, ils sont tous dignes du plus grand intérêt.

Gaëlle Poirier

Le don de Rachel de Anne-Caroline Pandolfo (sc.), Terkel Risbjerg (ill.), Éditions Casterman, 24,50 €

Centre Bonlieu, 1 rue Jean Jaurès, 74 000 Annecy

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.