Publié le 1 mars 2021
La vie ordinaire
Crédit photo : © DR / Éditions Gallimard

La vie ordinaire

Adèle Van Reeth

Autobiographie

Dans son dernier ouvrage, la philosophe Adèle Van Reeth, nous propose un récit autobiographique, une étude inédite et originale sur le thème de la vie ordinaire.

« La vie ordinaire est une vie d’hypocrite. On fait comme si c’était  - déjà ça -   de vivre tranquillement ’’, comme si on ne voulait pas d’aventure. Comme s’il suffisait de se la couler douce dans les plis du laisser-être pour atteindre la tranquillité tant recherchée. Sauf que la plupart du temps, on n’y arrive pas. » L’auteure nous invite à regarder droit dans les yeux l’ordinaire de nos vies. « L’ordinaire est ce qu’il reste quand tout a changé. L’ordinaire ne s’arrête jamais. Et toutes les tentatives de le fuir, de lui tourner le dos sont vaines. » Regarder la vie ordinaire en face exige un travail d’écriture et de lucidité douloureuse. Et si c’était le prix à payer pour atteindre une sagesse ultime, celle d’une réconciliation avec nos vies ? Serait-ce la seule voie d’accès à une jouissance de l’existence ?  

L’insatisfaction du quotidien peut nous donner à tous envie de changer de vie : déménager, divorcer, changer de nom, retoucher son visage. Mais l’ordinaire, c’est ce qui reste quand on a tout changé. Qui qu’on soit, où qu’on soit, quel que soit la personne avec qui je vis, on ne pourra jamais se soustraire à la répétition des jours et des nuits. Le thème de la vie ordinaire a rarement été étudié en philosophie et c’est ce qui fait l’intérêt et l’originalité de ce livre qui emprunte la forme du récit pour se déployer. 

Quand l’ordinaire devient extra-ordinaire

Adèle Van Reeth s’interroge de manière profonde sur nos vies ordinaires. 

« Demandez-vous, au moins une fois, si le nombre d’années parcourues, les épreuves et les angoisses endurées, si vous avez vécu tout cela pour vous réfugier dans la mauvaise foi de l’émerveillement ordinaire ? Remuez la vase qui étouffe vos désirs et vous fait croire qu’être quelqu’un, c’est peser lourd, et s’accrocher aux horaires comme si la vie en dépendait ! »

Faire à manger, répéter maintes et maintes fois des choses à ses enfants ou son conjoint, des phrases insignifiantes que nous pourrions sortir par réflexe ou tout simplement pour se rassurer, c’est cela l’ordinaire. Ces petits « riens » qui nous permettent de transformer l’ordinaire en extraordinaire. La difficulté résiderait dans le fait de transformer le banal du quotidien en moments indispensables et en souvenirs inoubliables avec nos proches…

paru aux Éditions Gallimard le 4 juin 2020

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.