Publié le 19 avril 2022
« En thérapie », une nouvelle saison ultra réussie
Crédit photo : Copyright Manuel Moutier

« En thérapie », une nouvelle saison ultra réussie

Quand le confinement réveille nos vieux démons
Cinéma
|
Drame, Série

C’est déjà un carton : avec plus de 8 millions de vues sur Arte, la nouvelle saison d’En thérapie semble parler aux français. Cinq ans après les attentats du Bataclan, le Covid frappe le pays et nos douleurs inconscientes refont surface.

La saison 2 se déroule juste après le confinement du printemps 2020. Pour une fois qu’une série française tient le rythme d’une saison par an, on peut tirer notre chapeau au célèbre duo de réalisateurs Olivier Nakache et Éric Toledano !

Chaque jeudi soir, on peut assister à cinq séances de psychanalyse avec le Docteur Dayan. Dans son nouveau cabinet en banlieue parisienne, il se trouve confronté aux vieux démons de ses 4 nouveaux patients, réveillés par le confinement de mars 2020.

Frédéric Pierrot est toujours aussi brillant de justesse et crée une intimité entre lui et ses personnages quasi- charnel avec les nouveaux patients.  À chaque personnage un réalisateur. Il y a d’abord Inès (Eye Haïdara), une avocate surgie du passé de Dayan, mise en scène par Agnès Jaoui ; le duo s’est occupé de Robin (Aliocha Delmotte), l’enfant du couple divorcé qu’incarnaient Clémence Poésy et Pio Marmaï dans la première saison ; Arnaud Desplechin met en scène les tourments de Lydia (Suzanne Lindon), étudiante en architecture frappée par un cancer, et Emmanuelle Bercot filme Alain (Jacques Weber), un chef d’entreprise dont une employée s’est suicidée et qui fait face à un déferlement de haine dans la presse. 

Véritable révélation, la fille de Vincent Lindon et Sandrine Kiberlain, la jeune Suzanne Lindon, 22 ans, joue le personnage de Lydia. Rôle qui la touche particulièrement puisqu’elle explique voir elle-même eu recours à un psy depuis l’âge de 4 ans « Quand j’ai su ce que c’était, parce qu’on m’en a parlé tôt, j’ai très vite éprouvé le besoin de parler à quelqu’un de neutre. Je pense que ça m’a énormément aidée à me sentir bien dans mes pompes et à m’accepter très tôt ».

Crédit photo : Arte - Les Films du Poisson

Face à eux, le Docteur Dayan prête une oreille extrêmement attentive mais rencontre également quelques problèmes. Fatigué, déprimé, seul, divorcé et attaqué en justice par la famille de l’un de ses anciens patients (Adel, parti combattre Daesh en Syrie et mort sur place). Déconcerté, il se tourne vers Claire - interprétée par Charlotte Gainsbourg, analyste médiatisée dont il attend le soutien pour son procès. D’une qualité d’écoute exceptionnelle, et laissant toujours une place importante aux silences.

L’acteur explique : « Nous vivons dans le monde d’Internet : celui de l’instantané, du virtuel, du déluge d’informations contradictoires et de l’influence délirante des réseaux sociaux. Dans ce contexte, une fiction où les mots échangés et les silences sont si importants vient combler un vide. Il y a quelque chose de beau et d’émouvant dans le succès de cette série qui ne fait qu’une chose : montrer des acteurs qui parlent et un autre, moi, qui, la plupart du temps, écoute. » À propos de la série, il confie : « Ce que je retiens c’est que la série rencontre un franc succès. Et cela ne me surprend pas. J’espère que cela pourra amener les gens à consulter avec un peu plus de confiance. Il y a souvent une telle résistance que je suis content que ce programme permette à plein de gens de reconsidérer leur point de vue. Tout cela est passionnant et amusant ». 

Cette deuxième saison se termine le 19 mai prochain, bien que tous les épisodes soient déjà disponibles sur Arte. « On est fiers de cette deuxième saison et on a hâte de voir les réactions. Pour la suite, on n'a rien lancé », révèle le célèbre duo de réalisateurs.

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.